romans « inclassés »

Tous les articles de la catégorie romans « inclassés »

80 NOTES DE JAUNES, V.Jackson

Publié 9 mars 2013 par ladybarbotine

E n route pour le mummyporn!!!!!!!!!!

 

80 notes de jaunes

« Enfin un roman où le désir féminin se décline en d’autres nuances que le Grey » Belle de Jour
Prisonnière d’une relation en demi-teinte, Summer, violoniste passionnée, trouve refuge dans la musique. Elle passe ses après-midi à interpréter Vivaldi dans le métro londonien. Quand son instrument est détruit, elle reçoit le message d’un admirateur secret. Dominik, séduisant professeur d’université, se propose de lui offrir un violon en échange d’un concert… très privé.
Dominik et Summer se jettent alors à corps perdu dans une liaison sulfureuse aussi imprévisible qu’excitante. La jolie violoniste laisse libre cours à des pulsions interdites et s’abandonne enfin à la passion, mais elle va découvrir qu’il n’y a pas de plaisir sans souffrance… 

Voilà un roman NUL!!!!!!

Autant dans « 50 nuances de gris », on avance dans une histoire avec des sentiments, et une relation partagée, autant ici, on ne fait que décrire les pulsions sexuelles et le partage des corps sans réel sensation, émotion que celle de la jouissance.

 

Moi, je n’ai pris aucun plaisir à lire ce livre ………….

 

Publicités

LA MAISON DE LONDRES, L.Blaizot

Publié 22 janvier 2013 par ladybarbotine

Avec le challenge mystère, je viens de découvrir une nouvelle version du monde vampirique!!!!!!

maison de londres

 

Londres, 1895.

Ruppert Haversham, Arthur Ruterford et Hubert Michel, trois vampires aux caractères aussi différents que marqués, tentent de vivre normalement malgré la malédiction dont ils s’estiment victimes. Affiliés à la puissante Maison de Londres, ils se retrouvent chargés de l’éducation d’un nouveau collègue, Donald Crump.
Malheureusement, ce dernier se révèle être une véritable calamité qui va mettre en péril l’organisation dont il est censé faire partie. Par sa faute, la guerre avec la Maison de Cardiff prend des proportions alarmantes et ses camarades sont contraints de rattraper ses bêtises.
Leurs pérégrinations vont les mener de Londres à Upper Plot, un village qui semble recéler la clé de leur problème… et même peut-être davantage 

Je n’arrive vraiment pas à quitter les écrivains français…..fouet, et je ne le regrette pas!! Et puis, j’étais très curieuse de « connaître » d’autres vampires…….

La plongée dans un Londres, fin 19é siècle, est  dépaysante, la description des protagonistes (ils sont si différents les uns des autres) ainsi que leur univers familier est savoureuse et bonne  nouvelle : pas de blabla sur leur mode de vie vampirique, ils nous apparaissent presque humains.

Donc voilà nos « trois mousquetaires » qui prennent en charge un jeune vampire, et qui en parallèle secondent leur « chef », dirigeant de la maison auquel ils appartiennent.

Mais nos trois compères ne sont pas heureux de leur situation démoniaque, et malgré leur don, ils souhaitent mener une vie tranquille, hé hé, eux aussi…….Ils mettent à profit la guerre avec une autre maison pour s’éloigner de la capitale et trouver un sens à leur destin.

 

Une autre vision des vampires très agréable, traitée comme une page de vie!!!!!! L’écriture est fluide, facile à lire. N’ayant jamais lu de « steampunk », ce livre m’a plu et je tenterai prochainement un aure roman de cette catégorie….

LE PORTRAIT D’UN MARSHAL, P.Lissa

Publié 21 janvier 2013 par ladybarbotine

Choix 1er du challenge mystère, classé dans la catégorie steampunk, et ayant lu de bonnes critiques sur la série « starters », je me suis dis pourquoi pas……

portrait d'un marshal

Les Enders sont-ils tous mauvais ? Pas vraiment… Alors pas d’hésitation, glissez-vous dans la peau de l’un d’entre eux …….

Voici, une nouvelle qui nous fait découvrir les enders et starters, l’univers de Price Lissa. Une quarantaine de pages pour suivre le marshal dans son enquête (débutée avec la mort de sa fille, une starter).

L’intrigue n’est pas haletante, en elle-même, car elle est vite conclue!!!! L’intérêt de cette anecdote est la plongée dans un monde nouveau où règne la guerre et la division d’un peuple en 2 entités : starters (les plus jeunes) et les enders, possédant plus et vivant mieux.

Ce court roman m’a permis d’apercevoir une facette de l’univers assez noir d’un auteur de dystopie (genre qu’il ne me déplaît pas), mais ne me laissera pas un grand souvenir.

DEVOILE-MOI, S.Day

Publié 14 novembre 2012 par ladybarbotine

Suite et fin……

Voilà, livre terminé, ouf, il était temps!!!! Je suis assez contente de cette lecture, j’ai apprécié l’héroïne, et aussi le héros

Un jeune femme sûr d’elle sur le plan physique, qui assume sa sexualité, un super man riche, et beau mais brisé!!!! Je reconnais qu’Eva me plait bien, contrairement à Anastasia (« fifty shades of grey »)

Oui, le vocabulaire est parfois cru, surtout lors des relations physiques, comme un besoin pour arriver à la jouissance. Et sûr, Gidéon est dominateur, mais pourquoi?????? vous le saurez au prochaine épisode….. 

La fin manque d’un petit plus, elle n’est pas conclusive et n’est pas riche en tension, dommage!!!

Bon maintenant, je quitte pour quelques temps les romans « mommy porn », je m’en lasse un peu, et oui….

DEVOILE-MOI, S.Day

Publié 11 novembre 2012 par ladybarbotine

2 livres en même temps, il y avait longtemps…

Ce week-end, j’ai commencé « dévoile-moi », alors que j’étais toujours dans le tome 1 des « cassandra » . Me voilà partie avec une nouvelle aventure érotique!!!!!

Lorsqu’il est entré dans ma vie, je ne savais rien de Gideon Cross sinon qu’il exerçait sur moi une attraction violente, si intense que j’en fus ébranlée.J’ignorais encore tout de sa force et de ses failles, de ce besoin qu’il avait de posséder et de dominer, de l’abîme au bord duquel il oscillait.Je n’imaginais pas que chacun de nous deviendrait le miroir de l’autre – un miroir dans lequel se refléteraient les blessures intimes et les désirs vertigineux qui nous habitaient.Je ne mesurais pas encore la profondeur de l’amour qui allait nous unir.

Autant j’ai peu aimé « 50 nuances de gris », autant avec ce roman, je prends du plaisir à la lecture. L’écriture est agréable, sans être riche, très littéraire, l’écrivain nous mène dans une histoire d’amour, qui démarre très vite, trop vite pour me faire rêver!!!!!! mais je me suis attachée aux 2 protagonistes.

Eva, est dynamique, assume son style de vie, directe, tout l’opposé d’Anastasia  (« fifty shades of grey »), je n’ai pu m’empêcher de comparer avec cet autre succés de librairie!!!!

Eva semble être une jeune femme bien dans son époque, heureuse avec son colocataire, on sent bien que le passé la taraude mais qu’elle a la volonté d »‘avancer.

Gidéon, m’est plus sympathique que Christian, même s’ils sont similaires dans la beauté, la richesse, la domination, le pouvoir,….

LA SUITE DEMAIN LORSQUE J’AURAI FINI ……..

QUI DE NOUS DEUX, A.Behelle

Publié 9 novembre 2012 par ladybarbotine

encore un livre qui ne m’a pas accroché!!!!

Oui, en ce moment, je suis en pleine  littérature « mommy porn », non je ne suis pas en manque…….!!!!! Juste un besoin de découvrir un autre type de prose. En route pour ce sublime ouvrage:

Un élève aussi farouche que séduisant, une société secrète, un lent apprentissage mené de main de maître qui éveille son corps et comble ses désirs les plus inavouables, Mickaëlla Valmur est loin d’imaginer ce que lui réserve cette étrange rentrée scolaire au goût amer.

Alors là, je dis NONNNNNNNNNNNNN!!!!! L’histoire : une ébauche juste là pour placer des scènes de sexe. Je ne suis pas pudibonde, loin de là, mais ici, j’en ai été écoeurée, oui vous avez bien lu…..pas taper!!!!!!

Encore avec « fifty shades of grey« , les personnages ont à raconter  leur passé, qui n’est guère folichond mais qui est la cause de leur état actuel et des choix de vie qu’ils font. Mais dans ce livre, rien, enfin le protagoniste principal qui a vu et revu et rerevu ses parents durant des relations SM!!!!! Pourquoi reproduire les gestes de nos parents???

Pas besoin de vous faire un dessin, les relations physiques mais aussi émotionnelles entre mickëlla et alexis ne sont basées que sur la domination et la soumission (sans signature de contrat!!!). Et pour ce faire, on masque cela sous le sentiment AMOUR.

Maintenant que mon petit mot ne vous empêche pas de lire ce roman et même la suite, et oui c’est une série : « la société« , le tome 2 est mieux parait-il…….

50 NUANCES DE GRIS,E.L James

Publié 6 novembre 2012 par ladybarbotine

Dois-je ou non écrire un petit mot sur ce roman?

Voilà la question que je me suis posée aujourd’hui, il y a eu tellement de billets et d’avis sur ce livre. Alors un de plus, pourquoi pas….

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets… 


J’attendais ce roman depuis quelque temps, en fait depuis que  j’avais lu la fanfic de cette auteur, quasiment lue d’une traite (3 tomes) avec autant de plaisir que twilight.
Mais qu’elle ne fut pas ma déception après la lecture.
Tout ce que j’accepte pour une fanfic, à savoir : écriture un peu simpliste, traduction assez mauvaise, histoire peu travaillée (oui on connaît la fin dés le début!!!), reprise des noms des personnages,etc…
Je ne souhaite pas dans un livre issu d’un grande maison d’édition!!
Ok, les noms ont changé, mais l’histoire reste très light, la traduction peu travaillée.
Et puis, l’engouement autour du livre m’a pesé, tout ce battage médiatique sur la présence du sexe « SM » a eu l’effet contraire.
Oui, il y a des scènes hot, très hot même, avec des ingrédients érotiques plutôt particuliers, mais delà à qualifier ce roman en livre pornographique il y a du chemin!!!
J’ai lu plus explicite dans d’autres bouquins de bit-lit ou d’urban fantasy, le SM est plutôt « vanilia »!!!!
Et puis, la naïveté d’Anastasia est agaçante, elle est vierge de tout!!!! Toujours en train de douter d’elle-même, et pourtant si heureuse dans son rôle de soumise. Quand à Christian, son passé est lourd et son présent trop utopique.
Dommage, cela aurait pu être un bon roman, à voir les tomes suivants….

 

Songe d'une Nuit d'été

Webzine culturel 100% féminin

Lulai Lis

découvrir et partager des livres

découvrir et partager des livres

Maria J. Romaley

Romancière de l'imaginaire. Livres, conseils, coups de coeur...

Plume de Cajou

découvrir et partager des livres

David Gandy -Source-

découvrir et partager des livres

JZB : Le mâle Suprême

découvrir et partager des livres

David Gandy -Source-

découvrir et partager des livres

Chapitre 32

découvrir et partager des livres

Les lectures de Cécile

découvrir et partager des livres